Mycose vaginale à répétition : tous nos conseils
Retour

Mycose vaginale à répétition : tous nos conseils

Table des matières

Bienvenue dans notre article dédié aux mycoses vaginales à répétition. Les infections vaginales peuvent être une source d'inconfort et de frustration. Les récidives fréquentes de ces infections gynécologiques perturbent la qualité de vie et nécessitent une approche attentive.

Dans cet article, nous allons explorer en détail les causes sous-jacentes des mycoses vaginales récurrentes et vous fournir des conseils pratiques pour les prévenir. De la perturbation de la flore vaginale à l'impact du sucre sur la croissance de bactéries et champignon, nous examinerons les facteurs clés qui contribuent à ces infections. De plus, nous aborderons des techniques préventives à appliquer au quotidien. Notre objectif est de vous aider à comprendre et à gérer ces infections pour maintenir une santé vaginale optimale.

Mycose vaginale à répétition : les grandes causes de récidives

Première grande cause de mycose vaginale à répétition, une perturbation de la flore digestive et vaginale

La flore vaginale et la flore digestive sont deux écosystèmes microbiens cruciaux dans le corps humain, et leur équilibre est essentiel pour maintenir une bonne santé globale. Lorsque cet équilibre est perturbé, il peut favoriser la croissance excessive de Candida albicans, le champignon responsable des mycoses vaginales. Voici comment ces deux flores sont interconnectées et comment une perturbation de l'une peut entraîner des récidives de mycoses vaginales :

La flore vaginale est composée de différentes souches de bactéries bénéfiques, principalement les lactobacilles, qui maintiennent un environnement acide dans le vagin. Cet environnement acide inhibe la croissance des champignons, y compris Candida, et empêche ainsi le développement de mycoses vaginales.Quant à la flore digestive, qui peuple l'intestin, elle est également composée de bactéries bénéfiques qui contribuent à la digestion des aliments et à la régulation du système immunitaire. Les deux flores, vaginale et digestive, communiquent entre elles grâce à un réseau complexe de signaux chimiques et d'interactions.

Lorsque la flore digestive est déséquilibrée, généralement à cause de l'usage excessif d'antibiotiques, d'une alimentation riche en sucres ou d'autres facteurs, cela peut avoir un impact sur la flore vaginale. La perturbation de la flore digestive peut entraîner une prolifération de Candida albicans, qui peut ensuite migrer vers le vagin et causer des infections.

Pour prévenir les mycoses vaginales à répétition liées à une perturbation de la flore digestive, il est essentiel de prendre des mesures pour rétablir l'équilibre dans le tractus digestif.

Les rapports sexuels sont une cause de mycose vaginale récidivante

Comprendre comment et pourquoi les rapports sexuels peuvent influencer le risque de développer des mycoses vaginales récidivantes est essentiel pour prévenir ces infections. Lors des rapports sexuels, le pH vaginal peut temporairement augmenter en raison de la présence de sperme, de lubrifiants ou d'autres fluides corporels. Un pH vaginal élevé favorise la prolifération de Candida albicans, le champignon responsable des mycoses.

Un traumatisme léger au niveau des tissus vaginaux peut provoquer ainsi des micro-lésions. Ces lésions peuvent être des portes d'entrée pour les champignons et les bactéries, augmentant le risque d'infections. Et enfin, les partenaires sexuels peuvent avoir des micro-organismes sur leur peau ou dans leur flore génitale qui peuvent être transférés pendant les rapports. Cela peut introduire de nouveaux micro-organismes dans le vagin, perturbant l'équilibre de la flore et favorisant les mycoses vaginales.

Utiliser des préservatifs en latex, uriner après les rapports sexuels ou encore opter pour des lubrifiants à base d'eau sans additifs chimiques sont des première mesures au niveau de votre vie intime qui vous aideront dans un premier temps à prévenir les mycoses.

Une hygiène excessive ou mal adaptée est une des causes de récidives de mycose vaginale

L'une des erreurs courantes est l'utilisation de produits d'hygiène intime parfumés, tels que les savons, les gels de douche, les lingettes ou les déodorants spécialement conçus pour la région intime. Ces produits contiennent souvent des produits chimiques irritants qui peuvent endommager les muqueuses vaginales et éliminer les bactéries bénéfiques responsables du maintien du pH vaginal normal.

De plus, les douches vaginales, bien qu'elles puissent sembler une pratique d'hygiène, sont généralement déconseillées. Elles ont tendance à éliminer la flore protectrice naturelle du vagin, laissant ainsi cette zone plus vulnérable aux infections, y compris les mycoses.

Le choix de sous-vêtements est également important, les tissus synthétiques, trop serrés, empêchent à la peau de respirer et facilitent alors la prolifération  de Candida.

La prise d’antibiotiques peut générer la survenue de mycose vaginale à répétition

Cela peut sembler paradoxal, car les antibiotiques sont destinés à combattre les infections bactériennes, mais leur utilisation peut avoir des conséquences imprévues sur l'équilibre microbien du corps, y compris dans la région vaginale.

Lorsque vous prenez des antibiotiques pour traiter une infection bactérienne, ces médicaments ciblent non seulement les bactéries responsables de l'infection, mais ils peuvent également éliminer certaines des bactéries bénéfiques qui maintiennent un équilibre sain dans le vagin. Lorsque cet équilibre est perturbé, Candida albicans, le champignon responsable des mycoses vaginales, peut proliférer plus facilement, entraînant ainsi des infections à répétition.

Toutes les femmes ne développent pas nécessairement des mycoses vaginales à chaque fois qu'elles prennent des antibiotiques, mais certaines peuvent être plus sensibles à ces perturbations de la flore vaginale. Plusieurs facteurs peuvent influencer la probabilité de développer des mycoses après la prise d'antibiotiques, notamment la durée du traitement, le type d'antibiotiques utilisés, la sensibilité individuelle et l'état général de la flore vaginale.

Tous nos conseils pour enfin sortir de la mycose vaginale à répétition

Faire une cure de probiotiques pour refaire sa flore digestive et vaginale

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants, principalement des bactéries bénéfiques, qui favorisent un équilibre sain de la flore intestinale et vaginale. Ils jouent un rôle crucial dans le maintien de la santé globale et peuvent être particulièrement utiles pour prévenir les mycoses vaginales à répétition.

Les probiotiques contribuent à rétablir l'équilibre de la flore vaginale en favorisant la croissance des lactobacilles, les bactéries bénéfiques qui maintiennent un environnement acide dans le vagin, inhibant ainsi la prolifération de Candida. Ils aident aussi à renforcer votre immunité en favorisant la production de certaines cellules immunitaires. Enfin, ils jouent un rôle apaisant sur l’inflammation ce qui vous aidera à garder une flore vaginale saine.

Avant de commencer toute cure de probiotiques, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé, en particulier si vous souffrez de mycoses vaginales récurrentes. Ils peuvent vous recommander des souches spécifiques et des dosages adaptés à votre situation. Lors de votre achat, assurez-vous de choisir des probiotiques de haute qualité, spécifiquement conçus pour la santé vaginale. Recherchez des produits contenant des souches de lactobacilles comme le Lactobacillus reuteri. Pour garantir une réelle efficacité, il faut être régulier et les associer à une alimentation équilibrée riche en fibres, en légumes, en fruits et en aliments fermentés.

Avoir une hygiène intime adaptée

Voici tous nos conseils spécifiques pour une hygiène intime adaptée :

Tout d’abord, évitez les produits d'hygiène intime parfumés et agressifs et optez pour un savon doux et non parfumé spécialement conçu pour la région intime. Au moment de la douche, lavez uniquement la région externe du vagin. L’intérieur du vagin sait très bien se nettoyer seul et l’ajout de savon ou d'autres produits à l'intérieur perturberait la flore vaginale. Privilégiez l'utilisation d'eau tiède plutôt que d'eau chaude et à la sortie de la douche, séchez la région intime avec une serviette propre et douce.

Comme nous l’avions abordé un peu plus tôt, les sous-vêtements sont importants, il n’y a rien de mieux que le coton pour vous. Enfin, lors de vos règles, changez régulièrement vos serviettes hygiéniques, tampons ou autre, même si votre flux est léger, pour éviter l'accumulation d'humidité et de sang.

Limiter au maximum les sucres rapides dans son assiette

Candida albicans se nourrit de sucre, ce qui signifie que la consommation excessive de sucre favorise sa prolifération dans le corps, y compris dans la région vaginale. Voici comment cela fonctionne : lorsque vous consommez des aliments riches en sucre, votre taux de sucre dans le sang augmente. Le champignon se multiplie alors rapidement, ce qui peut entraîner des épisodes fréquents de mycoses vaginales.

D’autre part, une alimentation riche en sucre affaiblit le système immunitaire, ce qui par conséquent l’empêche de bien contrôler la croissance excessive de Candida dans votre corps.

Réduisez la consommation de sucres rapides tels que les bonbons, les gâteaux, les sodas et les aliments transformés riches en sucre. Optez plutôt pour des glucides complexes comme les céréales complètes, les légumes et les fruits frais.

Le stress est connu pour entraîner une envie accrue de sucreries, en apprenant des techniques de gestion du stress, vous agissez sur votre consommation de sucre et indirectement sur vos mycoses.

Optimiser son assiette

Les fibres alimentaires sont la nourriture préférée des bonnes bactéries du côlon. En consommant suffisamment de fibres, vous favorisez la croissance et l'activité des bonnes bactéries, ce qui peut avoir un impact positif sur la santé vaginale.

Cette alimentation riche en fibres aide aussi à réduire l'inflammation dans tout le corps et permet de libérer le sucre dans le sang plus lentement.

Voici quelques conseils pour intégrer davantage de fibres dans votre alimentation et ainsi nourrir votre microbiote et prévenir les récidives de mycoses vaginales :

  • Mangez plus de légumes : c’est une excellente source de fibres, crus ou cuits.
  • Optez pour des céréales complètes : le riz brun, l'avoine, le quinoa et le pain complet plutôt que leurs équivalents raffinés.
  • Consommez des légumineuses : les lentilles, les pois chiches, les haricots noirs …
  • Mangez des fruits : en particulier ceux avec la peau, sont une excellente source de fibres. (les baies, les pommes, les poires et les prunes)

Le complément alimentaire Hollis de Intime en conseils de fond pour dire adieu à la mycose vaginale à répétition

Le complément alimentaire Intime de Hollis offre une synergie d'ingrédients puissants pour aider à lutter contre les candidoses et les vaginoses. Sa composition comprend la propolis, l'acide caprylique, l'ail et l'Extrait de Pépins de Pamplemousse (EPP), tous reconnus pour leurs propriétés antifongiques et antibactériennes. Ces composants agissent en tandem pour combattre les infections à levures et bactéries, contribuant ainsi à soulager les symptômes et à rétablir un équilibre vaginal sain.

Perte blanche pendant la grossesse : est-ce normal quand on est enceinte ?

Perte blanche pendant la grossesse : est-ce normal quand on est enceinte ?

La foire aux questions Hollis

La foire aux questions Hollis

Où trouver Hollis en pharmacie ?

Où trouver Hollis en pharmacie ?

La team Hollis grandit !

La team Hollis grandit !

Nos conseils pour un été au top !

Nos conseils pour un été au top !

Hollis est désormais en pharmacie !

Hollis est désormais en pharmacie !

Comment (bien) prendre son fer Hollis ?

Comment (bien) prendre son fer Hollis ?

Les bienfaits des plantes adpatogènes Hollis

Les bienfaits des plantes adaptogènes

Les femmes (extra)ordinaires by Hollis - Hollis-prod

Les femmes (extra)ordinaires by Hollis

Nos critères de qualité Hollis - Hollis

Nos critères de qualité Hollis