nutrition

L'assiette anti-cystites

En parallèle des astuces pour éviter les cystites, notre assiette et notre façon de nous hydrater sont également un levier pour limiter les gênes urinaires !


Boire

Que ce soit en prévention ou en cas de gêne déclarée, une bonne hydratation permet d’éviter l’apparition de cystites et de soulager la crise.

- En prévention, au moins 1,5L par jour, sous forme d’eau, de tisanes ou de thé, l’important est de veiller à une hydratation suffisante et régulière. Une étude de 2018 a mis en évidence que boire en quantité diminue de 47% le risque de cystites, une astuce efficace et économique pour éviter les récidives !

- En cas d’infections urinaires, l’objectif est d’alcaliniser les urines pour limiter la prolifération des germes dans la vessie. On ajoute à son eau du jus de citron (acide par le goût, mais alcalinisant chimiquement) et on boit des eaux minérales pétillantes riches en bicarbonates : Saint-Yorre, VIchy Célestins par exemple.

On peut aussi tester le fameux jus de cranberry en cure !

L’alimentation anti-cystites

Avoir une alimentation alcalinisante

Le stress, la sédentarité, les excès de sucres et de produits d’origine animale dans notre alimentation peuvent sur le long term acidifier notre organisme. Cette acidification tissulaire peut entraîner en conséquence une acidification de nos urines, qui peut favoriser la prolifération de certains germes.
On adopte idéalement une alimentation riche en fruits et en légumes, avec des céréales complètes, des légumineuses et on ajoute les protéines d’origine animale (viande, produits laitiers) en privilégiant la qualité à la quantité chaque jour.
On limite autant que possible les bonbons, sodas, gâteaux et autres friandises industrielles, qui par leur haute teneur en sucres rapides acidifient notre organisme et favorisent le développement de pathogènes au niveau intestinal et urinaire.

Limiter la  constipation

On mise au quotidien sur une alimentation riche en fruits et légumes, en légumineuses et en céréales complètes, pourvoyeuses de fibres bénéfiques pour notre transit. On n’oublie pas de bien s’hydrater en parallèle. Car diminuer la constipation permet de limiter le risque de cystites !

Attention aux épices

En cas de cystites, on met le oh-là sur les épices durant quelques jours, ces dernières pouvant être irritantes pour la paroi de notre vessie, déjà inflammée.

Mathilde,
Co-fondatrice Hollis et docteur en Pharmacie

A lire aussi

nutrition

L’alimentation, remède pour combattre la fatigue

En complément d’astuces pour lever le pied dans son quotidien et préserver ses niveaux d’énergie, l’assiette est un allié essentiel pour lutter contre une grosse fatigue. Découvrez quels aliments sont...

Lire l'article
nutrition

Que manger quand on manque de fer ?

Que l’on souhaite juste préserver ses réserves de fer et son taux de ferritine ou que l’on souffre de carence en fer ou d’anémie, l’alimentation est primordiale pour agir durablement,...

Lire l'article