Ingrédients

L'acide alpha-lipoïque

L'acide alpha-lipoïque joue un rôle clé dans la production d'énergie. C'est lui qui, avec la vitamine B1, va permettre l'entrée du pyruvate (un sucre) dans la mitochondrie, afin de produire de l'énergie à partir via le cycle de Krebs. Ce nutriment est également un des plus puissants anti-oxydants, qui a la faculté d'être actif aussi bien dans l'eau que dans les graisses. Il est en effet à la fois hydrophile et lipophile et peut donc agir partout, d'où son surnom d'anti-oxydant universel.

L'ail

L'ail est une petite plante à bulbe vivace bien connue pour son utilisation comme condiment dans nos cuisines. Mais elle possède, en plus de son goût, des propriétés bénéfiques pour notre santé. In vitro, il a démontré un effet antimicrobien et antifongique. Il est également riche en composés soufrés, en anti-oxydants et aurait un effet protecteur au niveau cardio-vasculaire.

L'ashwagandha

L'Ashwagandha est une plante adaptogène phare de la médecine ayurvédique traditionnellement utilisée dans les états de stress chronique. Elle permet de réguler les sécrétions trop importantes d'adrénaline et de cortisol au niveau des glandes médullo-surrénales.

La busserole

La busserole est un arbrisseau produisant des baies rouges, dont le principe actif majeur est l'arbutoside. Cet actif est transformé en hydroquinone, aux propriétés antibactériennes démontrées in vitro, notamment sur Escherichia coli. Elle possède également des vertus diurétiques.

La bruyère

La bruyère est une petite plante arbustive connue pour ses jolies fleurs et son parfum. Mais ses qualités ne s'arrêtent pas là, elle possède également des propriétés diurétiques, anti-inflammatoires et antiseptiques des voies urinaires.

La canneberge (ou cranberry)

La cranberry, ou canneberge est un arbuste proche de la myrtille, produisant de petites baies rouges acidulées. Ces petits fruits sont riches en proanthocyanidines, aussi appelées PAC, qui possèdent la propriété de limiter l'adhésion d'Escherichia coli sur l'épithélium des voies urinaires.

Le coenzyme Q10

L'ail est une petite plante à bulbe vivace bien connue pour son utilisation comme condiment dans nos cuisines. Mais elle possède, en plus de son goût, des propriétés bénéfiques pour notre santé. In vitro, il a démontré un effet antimicrobien et antifongique. Il est également riche en composés soufrés, en anti-oxydants et aurait un effet protecteur au niveau cardio-vasculaire.

Le D-Mannose

Le D-mannose est un sucre naturel non assimilable par notre corps et qui a la propriété d'agir comme un leurre pour les bactéries Escherichia coli dans les voies urinaires.

L'eschscholtzia

L'eschscholtzia est une plante aux jolies fleurs orangées originaire de Californie. Elle possède des propriétés sédatives et anxiolytiques. Elle permet également de contribuer à diminuer le temps d’endormissement.

Le fer

Le fer est un minéral indispensable à la bonne santé de notre organisme. Il joue un rôle fondamental dans le transport sanguin d'oxygène (via l'hémoglobine dont il est un constituant essentiel). L’oxygène se fixe au fer de l’hémoglobine comme à une sorte de ventouse, et peut ainsi être transporté dans tout notre corps via la circulation sanguine pour oxygéner nos organes et nos muscles.

Le gattilier

Le gattilier est un arbuste méditerrannéen dont on utilise les baies (qui ressemblent à des grains de poivre) pour soulager les troubles du cycle féminin. Il possède des propriétés régulatrices de la prolactine (intéressante dans certains troubles de la fertilité) et une action rééquilibrante progesterone-like et anti-oestrogènes.

Le ginseng

Le ginseng est une plante adaptogène aux multiples vertus originaire de Sibérie et d'Asie dont on utilise la racine depuis des milliers d'années en médecine traditionnelle chinoise. Parmi ses nombreuses propriétés, le ginseng est traditionnellement utilisé pour son effet stimulant du système nerveux central qui permet de lutter contre l'asthénie et la fatigue.

Lactobacillus acidophilus

Une étude de 2016 a mis en évidence que la souche Lactobacillus acidophilus ainsi que 5 autres Lactobacilles dont Lactobacillus gasseri une activité anti-microbienne sur les 4 pathogènes majeurs responsables des infections urinaires (dont E. coli). Les Lactobacilles permettent également de lutter contre le développement de bactéries et de pathogènes : - par la production d'acide lactique qui régule le pH et le maintient dans des valeurs acides limitant la prolifération d'indésirables - par la synthèse de bactériocines qui inhibent la croissance de bactéries pathogènes - par leur simple présence en quantité suffisante grâce à un effet de compétition, en empêchant l'adhésion des pathogènes aux cellules épithéliales de la vessie.

Lactobacillus crispatus

La souche Lactobacillus crispatus est l'espèce majoritaire (plus de 43% de la totalité des espèces bactériennes) que l'on retrouve habituellement dans l'écosystème vaginal de femmes en bonne santé. Une étude a montré qu'en cas de perturbations (vaginoses ou candidoses notamment), cette souche disparaît presque. Une autre étude a également mis en évidence la capacité de cette souche associée à Lactobacillus gasseri à inhiber le développement du Candida albicans. Les Lactobacilles permettent également de lutter contre le développement de bactéries et de pathogènes : - par la production d'acide lactique qui régule le pH vaginal et le maintient dans des valeurs limitant la prolifération d'indésirables - par la synthèse de bactériocines qui inhibent la croissance de bactéries pathogènes - par leur simple présence en quantité suffisante grâce à un effet de compétition, en empêchant l'adhésion des pathogènes aux cellules de la muqueuse vaginale.

Lactobacillus gasseri

La souche Lactobacillus gasseri a été étudiée associée à Lactobacillus crispatus pour sa capacité à inhiber le développement du champignon Candida albicans. Les Lactobacilles permettent également de lutter contre le développement de bactéries et de pathogènes : - par la production d'acide lactique qui régule le pH vaginal et le maintient dans des valeurs limitant la prolifération d'indésirables - par la synthèse de bactériocines qui inhibent la croissance de bactéries pathogènes - par leur simple présence en quantité suffisante grâce à un effet de compétition, en empêchant l'adhésion des pathogènes aux cellules de la muqueuse vaginale

Lactobacillus reuteri

La souche Lactobacillus reuteri est une espèce retrouvée dans la flore urinaire quand elle est en bonne santé. Les Lactobacilles permettent également de lutter contre le développement de bactéries et de pathogènes : - par la production d'acide lactique qui régule le pH et le maintient dans des valeurs acides limitant la prolifération d'indésirables - par la synthèse de bactériocines qui inhibent la croissance de bactéries pathogènes - par leur simple présence en quantité suffisante grâce à un effet de compétition, en empêchant l'adhésion des pathogènes aux cellules épithéliales de la vessie.

Le magnésium

Le magnésium est un minéral essentiel à plus de 300 réactions enzymatiques dans notre corps. Le magnésium est indispensable au cycle de Krebs, une des étapes de la production énergétique dans la mitochondrie. Il est également nécessaire, entre autres, pour mieux faire face au stress et pour fabriquer les neurotransmetteurs.

La mélatonine

La mélatonine, aussi appelée l'hormone du sommeil, est fabriquée par notre glande pinéale à partir de la sérotonine et des vitamines B6, B9 et B12. Physiologiquement, elle est sécrétée lorsque la luminosité baisse pour préparer notre corps à passer du mode éveil au mode sommeil. Elle est le chef d'orchestre de nos rythmes circadiens. Sa sécrétion peut être perturbée par le décalage horaire (jet lag) et la lumière bleue des écrans (télévision, tablettes, smartphones) utilisés le soir avant le coucher.

La mélisse

La mélisse est une plante vivace à l’odeur citronnée aux nombreuses propriétés. Elle est sédative du système nerveux, apaisante et traditionnellement utilisée pour corriger les troubles mineurs du sommeil. La mélisse a également un spectre d'action sur la sphère digestive, en diminuant les troubles digestifs, notamment ceux liés à du stress.

L'onagre

L'onagre, aussi appelée "Primevère du soir" en raison de ses pétales qui s'ouvrent à la tombée de la nuit, est une plante aux fleurs jaunes dont on utiliser les grains pour en extraire de l'huile. Cette huile possède des propriétés à la fois lorsqu'elle est appliquée sur la peau en usage externe, et ingérée par voie orale.

La passiflore

La passiflore est une plante grimpante aux jolies fleurs originaire des Etats-Unis et du Mexique. Elle possède des propriétés sédatives, antispasmodiques et apaisantes. Des études ont montré son efficacité pour prolonger la durée du sommeil chez la souris, ainsi qu’un effet sédatif.

Probiotiques

L’Organisation Mondiale de la Santé définit les probiotiques comme étant « des microorganismes vivants qui, lorsqu'ils sont administrés en quantités adéquates, sont bons pour la santé de l'hôte ». En clair, ce terme englobe des bonnes bactéries (par exemple les lactobacilles ou les bifidobactéries), les levures (comme Saccharomyces) et qui présentent une action bénéfique pour la personne qui les consomme.

La propolis

La propolis est une substance produite par les abeilles au printemps, mélange de résine prélevée sur les bourgeons et les arbres et de cire et enzymes produites par les abeilles elles-mêmes. Le résultat ? Une résine aux propriétés exceptionnelles, utilisée depuis l'Antiquité, pour ses propriétés antimicrobiennes, antifongiques, antioxydantes et modulatrices des réponses inflammatoires et immunitaires.

La rhodiole

La rhodiole, aussi appelée Ginseng de Sibérie, est une plante utilisée pour sa racine aux vertus adaptogènes. Elle est traditionnellement utilisée pour améliorer la fatigue liée au stress et diminue les taux salivaires de cortisol (l'hormone du stress chronique).

La sélénium

Le sélénium est le minéral le plus essentiel à la défense anti-radicalaire. Les radicaux libres sont des composés produits notamment dans la mitochondrie pendant la production d'énergie. Le sélénium est également un minéral indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde. Il permet la fabrication des hormones thyroïdiennes (T4 ou L-thyroxine et T3 ou L-triiodothyronine).

La spiruline

La spiruline est une micro-algue de couleur vert-bleue de la famille des cyanobactéries. Elle possède une composition nutritionnelle exceptionnelle, ce qui la range souvent dans la catégorie des “super-aliments”.

Le tryptophane

Le tryptophane est un acide aminé essentiel que l'on retrouve principalement dans la viande, les volailles ou encore le riz complet. Il est la brique de départ de la fabrication de la sérotonine, un neurotransmetteur sérénisant et qui améliore notre humeur et notre bien être. Il faut également de la sérotonine pour fabriquer la mélatonine, notre hormone du sommeil.

La tyrosine

La tyrosine est un acide aminé semi-essentiel que l'on retrouve principalement dans les fromages, l'oeuf, la viande ou encore le soja. Elle est la précurseur des neurotransmetteurs appelés catécholamines : dopamine (motivation), noradrénaline (vigilance) et adrénaline (libérée en cas de stress aigu).

La valériane

La valériane est une plante herbeuse vivace. Elle permet d’améliorer la qualité ressentie du sommeil. La valériane est traditionnellement utilisée pour les troubles du sommeil, notamment d’origine nerveuse et en cas de nervosité associée.

La vitamine A

La vitamine A existe sous 2 formes principales : la vitamine A sous forme de rétinol, qu'on trouve dans les aliments d'origine animale, et les bêta-carotènes, précurseurs de la vitamine A ou provitamine, que l'on retrouve dans les végétaux. La vitamine A joue un rôle important dans la prolifération et la différenciation de nos cellules, et dans la régulation de l’expression de nos gènes.

La vitamine B1

La vitamine B1, aussi appelée thiamine, joue un rôle fondamental dans le métabolisme énergétique. Associée à l'acide alpha-lipoïque, elle permet en effet l'entrée d’un sucre, le pyruvate dans la mitochondrie, étape clé nécessaire à une production énergétique de qualité. C’est une vitamine clé du métabolisme des sucres, permettant de fournir notamment aux cellules du système nerveux et au cerveau un apport constant et régulier en glucose. Elle participe également au métabolisme des protéines.

La vitamine B2

La vitamine B2, de son petit nom riboflavine, intervient en temps que cofacteur dans plus d'une centaine de réactions : métabolisme des acides gras et des glucides (cycle de Krebs), création d'énergie dans la mitochondrie (chaîne respiratoire), synthèse de la dopamine et de la sérotonine (qui nous procurent motivation et sérénité), cycle de l'homocystéine et détoxication hépatique.

La vitamine B3

La vitamine B3, aussi appelée niacine ou vitamine PP, est une vitamine fondamentale pour que les réactions enzymatiques majeures de notre organisme puissent avoir lieu. Elle participe notamment au métabolisme des glucides (glycolyse, cycle de Krebs) et des lipides. Elle est aussi essentielle pour la production énergétique qui a lieu dans la mitochondrie (chaîne respiratoire). La vitamine B3 joue également un rôle important dans les mécanismes de défense anti-radicalaire et la détoxication hépatique.

La vitamine B5

La vitamine B5, aussi nommée acide pantothénique, est un élément constitutif du coenzyme A, qui intervient dans le métabolisme des lipides, des acides aminés et des glucides. Dans la mitochondrie, elle permet l'entrée du pyruvate dans le cycle de Krebs, une des grandes étapes de la production énergétique.

La vitamine B6

réserves de glycogène (glucides réserves d’énergie rapide stockés dans nos muscles et notre foie notamment) et avoir à disposition le glucose, le carburant de base de notre métabolisme énergétique. Elle est nécessaire pour fabriquer les acides aminés, briques de départ de nos protéines. La vitamine B6 participe également à un bon équilibre émotionnel.

La vitamine B9

La vitamine B9, aussi appelée acide folique ou folates, joue de nombreux rôles dans notre organisme. Elle participe au métabolisme des acides aminés (briques de départ pour fabriquer nos protéines), à la synthèse de notre ADN et à la croissance cellulaire. C’est une vitamine essentielle en début de grossesse pour éviter certaines malformations du fœtus.

La vitamine B12

La vitamine B12, aussi appelée cobalamine, se retrouve exclusivement dans des aliments d’origine animale. Elle joue un rôle primordial dans la fabrication des globules rouges et le bon fonctionnement des cellules nerveuses. Elle est indispensable pour la fabrication de la sérotonine (neurotransmetteur de la sérénité) à partir du tryptophane, puis pour sa transformation en mélatonine, notre hormone du sommeil.

La vitamine C

La vitamine C, aussi appelée acide ascorbique, est un antioxydant puissant intervenant comme piégeur de radicaux libres, responsables de dégâts et du vieillissement au niveau cellulaire. Elle permet aussi de régénérer la vitamine E, une autre vitamine antioxydante. Elle participe à la fabrication du collagène, constituant de la peau, des tissus et des os.

La vitamine E

La vitamine E est le terme générique pour désigner un ensemble de nutriments, les tocophérols et les tocotriénols. La vitamine E est un antioxydant majeur. Elle agit en synergie avec la vitamine C dans la défense anti-radicalaire, en piégeant les radicaux libres, évitant ainsi les dommages cellulaires.

Le zinc

Le zinc intervient dans de nombreuses réactions enzymatiques au sein de notre organisme. Croissance et division de nos cellules, fabrication de nos protéines, bonne santé de notre peau, de nos cheveux et de nos ongles ou encore synthèse de l’insuline, l’hormone qui régule nos taux de sucre dans le sang. Autre rôle de grande importance, le zinc participe à la défense anti-radicalaire.